CHRISTOPHE SIÉBERT

Fragments autobiographiques.



Fragment autobiographique 1

Au collège, en salle d’étude, une fille assise à côté de moi me fait du […]

Fragment autobiographique 2

Quand j’avais une vingtaine d’années, au terme d’une très longue matinée d’insultes adressées par ma mère […]

Fragment autobiographique 3

Quand j’ai fugué pour de bon de chez mes parents, j’ai choisi le jour précis de […]

Fragment autobiographique 4

La première fois que j’ai tenté de publier quelque chose dont j’étais l’auteur, c’était en 1992 […]

Fragment autobiographique 5

Quand j’avais sept ou huit ans, mes parents se sont retrouvés au chômage et dans l’obligation […]

Fragment autobiographique 6

Au matin, prenant le petit-déjeuner chez cette femme avec qui j’avais couché la veille pour la […]

Fragment autobiographique 7

C’est une nuit un peu difficile. Plus ivre que de coutume, elle s’effondre de la chaise […]

Fragment autobiographique 8

Tout au long de l’année que je passe à la fac de lettres de Montpellier, les […]

Fragment autobiographique 9

La voiture avance à bonne allure. La route est quasi déserte. Le ciel, au fil des […]

Fragment autobiographique 10

J’étais coincé dans une histoire qui n’en finissait pas et je n’en pouvais plus. C’était mon […]

Fragment autobiographique 11

C’était la première fois qu’on traduisait mon travail et la première fois aussi qu’on m’invitait à […]

Fragment autobiographique 12

Nous étions au milieu des vignes, dans une cabane à outils abandonnée et convertie en habitation […]

Fragment autobiographique 13

Je vivais chez des amis, dans la campagne héraultaise, et sortais d’une longue relation au cours […]

Fragment autobiographique 14

Après ma seconde fugue je suis retourné, la queue entre les jambes, vivre chez mes parents. […]

Fragment autobiographique 15

À cette époque-là nous étions une petite bande inséparable. Tous différents, probablement incompatibles, notre unique lien […]

Fragment autobiographique 16

Au foyer de jeunes travailleurs où j’occupais une chambre, et qui n’avait de travailleur que le […]