Silentium

Estonante Obsession

« Tous les matins, la même mélodie m’obsède, une musique si minimaliste qu’il me semble parfois que cette mélopée n’a pas de notes, semblable à un chant mystérieux, proche d’une création du compositeur Arvo Pärt. Puis, les obsessions habituelles se logent ici et là. La conviction d’avoir fait un pas de plus vers le silence durant la nuit, et la hantise de me réveiller dans un monde méconnaissable du fait d’un instant d’insouciance, d’une nuit trop longue, d’un sommeil trop profond. »

in Silentium de Fabrice Millon